LHarmo
France
 
 
Je ne peux malheureusement plus streamer dans de très bonnes conditions, et ça va durer un moment. Retrouvez les rediffs des anciens lives sur Youtube : https://www.youtube.com/@LHarmo

:MarkSkid: :cthulhu: :ooolalahp:
Currently Online
Twitch et Youtube
Streams en semi-pause actuellement, faute de connexion suffisamment puissante.
https://www.twitch.tv/lharmo . Rdv sur Discord pour les dates des rares streams (voir lien en description sur Twitch) ! :BL3Thinking:

Vous pouvez retrouver les rediffusions de tous les lives passés sur la chaîne YT
https://www.youtube.com/@LHarmo :cthulhu:
Favorite Game
722
Hours played
71
Achievements
Screenshot Showcase
Review Showcase
5 Hours played
J'ai eu à écrire plusieurs évaluations "difficiles" sur steam, pourtant je pense que celle-ci sera certainement la plus ardue. En effet, comment expliquer un jeu qui tient plus de l'expérience personnelle et du ressenti que d'éléments objectifs et chiffrables ? Comment "noter" un jeu vidéo où l'on joue peu et pas longtemps ? La vieille question du testeur de jeu vidéo : doit-on j(a)uger un titre, surtout un jeu indé, à l'aune de sont rapport qualité / prix ? Durée / prix ?

Bref, je vais essayer de vous parler un peu de Firewatch. Sans spoiler, surtout. Sur une expérience aussi courte, cela serait rédhibitoire. La durée, justement, parlons-en : elle revient souvent dans les évaluations négatives et c'est, effectivement, un point qui mérite d'être soulevé. J'ai passé moins de 5h sur le jeu, et je ne me suis vraiment pas pressé ! J'ai pu lire que certains l'avaient "fini" en deux heures, mais je crois qu'il faut ne pas du tout savoir à quel type de jeu on a affaire pour vouloir le "rusher". Encore que, et c'est un problème, le jeu n'indique pas clairement à quelle sauce il va nous manger. Je m'explique : il ne s'agit pas, contrairement aux apparences, d'un "walking simulator", où l'on serait libre de se balader à sa guise en explorant un monde ouvert. Firewatch est là pour nous raconter une histoire, avec un monde finalement assez fermé et réduit, et une narration qui pose des bornes temporelles. À un instant T, le joueur aura accès à telle zone, puis la timeline évoluera et on passera dans une autre zone. La quasi intégralité de l'univers du jeu sera bien accessible à quelque(s) moment(s), mais on peut très bien ne s'en rendre compte que trop tard...

Ceci étant expliqué, est-ce à dire que Firewatch est un mauvais jeu ou qu'il ne tient pas d'hypothétiques promesses qui auraient été faites au joueur ? Non, pas du tout. Firewatch est une expérience ludique assez unique, et ce qu'il fait il le fait magistralement. Sur son concept, il m'a fait penser à Gone Home, que j'avais adoré, bien que les deux jeux ne se ressemblent pas pour autant. J'ai également pensé à The Vanishing of Ethan Carter, pour d'autres raisons... là encore, ce n'est rendre service et honneur ni à l'un ni à l'autre, tant chacune de ces œuvres est unique. Comprenez bien cela : Firewatch est une expérience multimédia (et pleinement multimédia) vaguement ludique, pas un jeu d'aventure ou, encore moins, un RPG. Il n'entre simplement dans aucune catégorie prédéfinie, à mon sens.

Firewatch est une totale réussite artistique. Visuellement, il est magnifique. Preuve en est la trentaine de screenshots pris en moins de 5h : tous les paysages méritent le coup d'oeil et, bien que nous ne quittions jamais une zone géographique finalement assez peu étendue, les différents éclairages, l'avancée du temps ou l'angle de vue font que l'on redécouvre les environnements avec plaisir au fur-et-à-mesure des jours qui passent.

Côté audio, les musiques restent discrètes mais font du bon boulot. Les effets sonores sont réussis. Ce qui retient surtout l'attention, ce sont les dialogues entre nos protagonistes, clairement l'un des points forts du jeu. Si vous ne voyez pas du tout de quoi je veux parler, je vous renvoie au trailer du jeu. Notre héros, Henry, discute par radio avec Delilah, sa responsable. Leur relation est l'un des points centraux du jeu, je l'ai trouvée réellement intéressante dans sa construction et sa narration. Dialogues et doublages sont d'une qualité indéniable, de même que le sous-titres. Le tout est en Anglais, par contre, bien que des sous-titres russes soient disponibles. Amis non anglophones ne lisant pas le Russe, je vous recommande donc de passer votre tour jusqu'à ce qu'une éventuelle VF fasse son apparition.

Sur le scénario de Firewatch, difficile d'en faire état sans risquer de le spoiler. Tout ce que je peux vous dire, c'est que vous serez certainement touchés. Par Henry, par Delilah, par la trame de fond des événements survenant dans cette région montagneuse dont vous avez la garde. Le jeu m'a pris aux tripes en plusieurs occasion, m'amenant à réfléchir sur des sujets allant bien au-delà de ce que l'on attend habituellement de ce type de promenade. Précisons, c'est nécessaire, que je ne crois pas que nous ne soyons devant un jeu "à la Telltale" : on a le choix dans les dialogues, qui laissent présager des embranchements, mais rien ne m'a jamais semblé réellement reposer sur mes choix, à part peut-être en une ou deux occasions. Il faudra que je refasse le jeu pour m'en assurer, ceci dit.

Alors, venons-en aux fameuses questions : en a-t-on pour son argent ? La durée de vie est-elle suffisante / quelle rejouabilité ?

Pour la première question, je ne peux que dire que j'estime en avoir largement eu pour mon argent. Je ne me sens absolument pas "floué" par les développeurs, et il ne me viendrait pas à l'esprit de demander un refund. C'est un pari risqué pour Campo Santo : leur jeu se termine largement avant la fin de la période que laisse Steam pour se faire rembourser. Pourtant, au-delà de ceux qui se seraient trompés de jeu (ils seront peut-être nombreux), je ne vois pas pourquoi qui que ce soit ne voudrait pas soutenir ce studio pour l'oeuvre qu'il nous a offerte.

Concernant la durée de vie et la rejouabilité, c'est un peu une question piège. Je dirais que, oui, on peut être déçu que le jeu s'arrête quand il s'arrête. Mais, d'un autre côté, la narration aurait certainement beaucoup perdu à être dilluée plus qu'elle ne l'est. Et, comme j'ai l'impression d'avoir pu rater certaines occasions de bien profiter du décor et de l'ambiance, géniale, de ce titre magnifique, je pense bien le refaire un jour ou l'autre. Pas pour l'histoire, que je crois assez linéaire et à mon avis sans grand intérêt autre que sa découverte (pour mieux l'exprimer, elle vaut surtout pour sa première fois). Pour flâner, pour ressentir cette nature sauvage, pour regarder un coucher de soleil sur le canyon. Pour entendre la voix de Delilah, aussi. Bref, pour tout ce que ce jeu magnifique a de mieux à offrir : une évocation poétique et magistrale de l'homme face à la Nature sauvage et à ses semblables ; une tranche de vie abordée avec retenue et sans fioritures ; un été à la fois beau et émouvant que je me souviendrai longtemps avoir passé aux côtés de Delilah et Henry.

Je recommande Firewatch, sans surprise et sans hésitation. Par contre, ne vous méprenez pas sur le jeu si vous choisissez de sauter le pas.
Awards Showcase
x3
x2
x1
x1
x2
x2
x2
x1
x1
x1
19
Awards Received
1
Awards Given

Recent Activity

41 hrs on record
last played on Feb 28
243 hrs on record
last played on Feb 27
1 hrs on record
last played on Feb 27
< >
Comments
Yass Dec 24, 2014 @ 7:44am 
★˛˚˛*˛°.˛*.˛°˛.*★˚˛*˛°.˛*.˛°˛.*★Merry*★* 。*˛.
˛°_██_*.。*./ ♥ \ .˛* .˛。.˛.*.★* Christmas*★ 。*
˛. (´• ̮•)*.。*/♫.♫\*˛.* ˛_Π_____.♥To you♥ ˛* ˛*
.°( . • . ) ˛°./• '♫ ' •\.˛*./______/~\*. ˛*.。˛* ˛.*。
*(...'•'.. ) *˛╬╬╬╬╬˛°.|田田 |門|╬╬╬╬╬*˚ .˛