Counter-Strike: Global Offensive

Counter-Strike: Global Offensive

500 ratings
Débuter ou s'améliorer à CS:GO - Vossey.com - Version française du guide de mR.Waffles
By FrenchKat and 1 collaborators
Il s'agit de la traduction française du guide de mR.Waffles qui a pour but d'aider les joueurs, peu importe leur niveau et leur expérience dans le jeu, à considérablement améliorer leurs compétences et à mieux comprendre le jeu. Réalisée par arth78 pour http://www.vossey.com/.

   
Award
Favorite
Favorited
Unfavorite
Introduction
Introduction de mR.Waffles : Il y a plusieurs mois, un modérateur a conçu un guide pour Counter-Strike: Global Offensive, mais ce dernier a été critiqué par de nombreux joueurs qui n'étaient pas d'accord avec la plupart des informations présentées. Par ailleurs, beaucoup de débutants se rendaient aussi sur Reddit à la recherche d'astuces et de conseils. Comme aujourd'hui je m'ennuie au travail, je vais être généreux et je vais vous rédiger un guide reprenant toutes les informations dont je dispose. Même les joueurs talentueux peuvent y apprendre quelques trucs.

------

Introduction de arth78 : J'ai pris la décision d'adapter ce guide de l'anglais car jusqu'à maintenant, il manquait réellement une base française pour les joueurs voulant se perfectionner à Counter-Strike: Global Offensive. C'est donc logiquement que je me suis penché sur le guide de mR.Waffles étant donné qu'il avait les meilleures notes sur le Hub de la Communauté.

Vous noterez que je n'utilise pas le mot "traduction" mais adaptation puisque j'ai évité de travailler en faisant une traduction mot à mot. J'ai essayé de retranscrire l'idée de l'auteur avec des tournures totalement différentes dans le but de rendre ce guide le plus accessible possible. C'est aussi la raison pour laquelle je conserve l'utilisation du "je" de la première personne du singulier : je trouve que cela parle plus au lecteur, et que cela facilite l’apprentissage tout en gardant le style d'origine de l'auteur.

Réalisée par arth78 pour https://www.vossey.com/.

Changelog
10 août 2015 :

- Ajout d'une partie sur l'entrainement
- Ajout de nombreuses vidéos créées par Neoblut que je remercie de tout coeur !

20 juillet 2015 :

//Neoblut:
- Ajout de quelques mots dans la partie lexique
- Ajout de quelques vidéos résumé
- Ajout d'un paragraphe dans la partie Sagesse.

17 mars 2015 :

- Modification de la partie sur les pistolets suite à des incohérences

6 juillet 2014 :

- Modification de la partie sur les pistolets suite à la mise à jour du 4 juin

26 avril 2014 :
-Trois nouvelles parties :
-- Stratégies des premiers rounds
-- Poser, défendre et désamorcer la bombe
-- Comportement et mentalité

- Modification de la parties sur les armes pour tenir compte du CZ-75

9 février 2014 :
- Modification de la partie concernant les armes suite à la mise à jour de début février
--- Modification de la partie sur le Deagle
--- Modification de la partie sur le Bizon et les PM
--- Modification de la partie sur le Nova et les fusils à pompe
--- Modification de la partie sur les AUG et SG553
- La partie nommé "Stratégie et tactiques" a été renommé en "Techniques et savoir faire"

13 octobre 2013 :
- Modification de la partie concernant les pistolets
--- Ajout d'une partie sur le TEC9
--- Ajout d'une partie sur le Five-Seven

9 octobre 2013 :
- Modification de la partie concernant le Deagle
- Ajout des paramètres par défaut dans la partie Configuration
- Modification de la partie concernant les DPI des souris
Lexique
T = terroriste

CT = antiterroriste

Spawn = endroit où apparaissent respectivement les joueurs des 2 équipes : CT Spawn et T Spawn.

Cover = action de couvrir un ou plusieurs alliés.

FF = Friendly Fire, littéralement Tir amical. Action de tirer sur un allié.

AWP = meilleur sniper du jeu disponible pour 4750 $

Headshot = Tir dans la tête, souvent abrégé HS

Interpolation = opération mathématique permettant de construire une courbe à partir des données d'un nombre fini de points. Sur CSGO, l'interpolation va être utilisée pour simuler des données de déplacements de votre souris, ou de déplacements de vos ennemis
Équipement et conditions de jeu
Pour commencer : le choix d'un bon équipement est primordial. Je ne joue pas au golf, mais j'ai entendu dire ceci : "Ton niveau ne dépassera jamais celui de tes clubs", dans le sens que si tes clubs sont mauvais, tu ne seras qu'au mieux... mauvais ! C'est aussi valable pour CS:GO.

Le premier conseil que je peux vous donner est de toujours installer le pilote de votre souris. Trop de joueurs se contentent de brancher leur souris puis de jouer en oubliant les pilotes. Ceux-ci sont importants puisqu'ils permettent d'exploiter votre souris à 100% en nous donnant le contrôle sur plusieurs paramètres (DPI et autres...) que nous aborderons par la suite.

Parlons donc des DPI (PPP en français). Internet fourmille d'information à ce sujet, et je vais donc vous présenter ce qu'il faut vraiment savoir là-dessus. Tout d'abord, DPI signifie "dots per inch" ou "point par pouce" en français, ce qui représente la précision. Le taux de rafraîchissement, aussi appelé polling rate, est la fréquence à laquelle votre souris enregistre les données de sa position.

Théoriquement, vous voulez avoir le plus de données sur la position de votre souris, à la plus grande fréquence possible pour avoir un maximum de précision. Cependant, beaucoup de souris destinées aux joueurs utilisent l'interpolation pour augmenter les DPI (le nombre de DPI étant devenu un véritable argument commercial). Prenons pour exemple la Logitech G400 qui dispose d'un capteur de 800 et 3600 DPI natifs. L'interpolation va permettre de choisir l'option 1600 DPI en enregistrant les données de position des 800 DPI natifs et en les multipliant simplement par 2. Ce n'est pas idéal car dans cette configuration, vous avez de fausses données interpolées sur la position de votre souris.

Pour chaque souris utilisée, assurez-vous qu'elle utilise ses DPI natifs sans interpolation et donc seulement de vraies données de position. Les DPI natifs du capteur de la G400 sont 800 et 3600 et je vous conseille donc d'utiliser une des deux valeurs, avec une préférence pour le 800 car 3600 est bien trop élevé. Honnêtement, la plupart des gens ne sont pas capables de voir la différence de précision entre les différents modes de DPI car le taux de rafraîchissement est bien plus important. Par exemple, il est très difficile de percevoir une différence de précision entre une souris à 800 DPI avec une sensibilité de jeu de 1.5 et une autre à 1600 DPI avec une sensibilité de 0.75.

Le taux de rafraîchissement a son importance car beaucoup de souris bas de gamme vont parfois perdre des données après un coup de souris un peu rapide, alors que les souris de marque ne perdront pas une miette de leurs déplacements.

Vous devez trouver une sensibilité avec laquelle vous vous sentez à l'aise. J'estime qu'un coup de souris complet doit vous faire pivoter de 120 degrés environ. Dites-vous que si quelqu'un est derrière vous, vous êtes mort quoi qu'il arrive. Vous devez donc vraiment vous focaliser sur ce qu'il se passe devant vous. Une faible sensibilité augmente votre précision tout en augmentant l'impulsion nécessaire à effectuer une action. On peut comparer cela à une opération à cœur ouvert avec l'utilisation d'un bras mécanique robotisée permettant de faire des incisions précises. La machine réduit l'impact de chaque mouvement permettant au chirurgien d'avoir un meilleur contrôle. Selon le modèle de votre souris, vous pouvez aussi vous inspirer du paramétrage qu'utilisent les pros pour votre souris (le tableau conçu par michaelD[docs.google.com] est une vraie mine d'or pour cela). Vous remarquerez que les pros utilisent des DPI plutôt faibles oscillant entre 350 et 500 avec une sensibilité de jeu allant en moyenne de 2 à 3.5. Mais n'oubliez pas que ces paramètres dépendent grandement de votre souris et que rien ne vaut une configuration que vous aurez établie avec vos propres essais.

Vous remarquerez sur ce tableau qu'il est vivement conseillé d'activer "Entrée brute" et de désactiver "Accélération souris". De même, dans les paramètres souris de Windows, il est préférable de désactiver l'option "Améliorer la précision du pointeur" et de régler la vitesse du pointeur à 6/11.

Le tapis de souris que vous utilisez est lui aussi très important. Les tapis en tissu offrent une certaine résistance pour freiner vos mouvements et réduit donc vos erreurs de manière similaire à ce que l'on a vu sur les faibles sensibilités. Les tapis lisses offrent quant à eux une faible résistance facilitant donc les coups de souris. Chaque style a ses bénéfices et prenez donc celui qui vous convient le mieux. Pour les débutants, je conseillerais plutôt les tapis en tissus permettant un meilleur contrôle.

J'estime que la position dans laquelle vous jouez n'a pas d'importance à condition que vous ne jouiez qu'avec votre poignet et de la même façon à chaque fois. Vous avez l'habitude de jouer avec vos chaussures ? Jouez donc toujours avec vos chaussures. Trouvez la position qui vous plaît et conservez la.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de jouer avec le poignet. N'utilisez pas votre bras, ni votre main pour bouger la souris. Gardez votre bras immobile et focalisez-vous sur les mouvements du poignet. Votre poignet est infiniment plus agile et réactif que votre bras et vos actions seront plus cohérentes en utilisant un point de pivot unique (votre poignet).

En résumé : Utilisez les DPI natifs de votre souris, préférez un haut taux de rafraîchissement et jouez avec votre poignet.

RÉSUMÉ VIDÉO PAR NEOBLUT :

Configuration
Il y a de nombreuses discussions portant sur les rates optimales pour le jeu. Les rates sont les paramètres réseaux de Counter-Strike. Un tick est une unité de mesure pour le nombre de données reçues et envoyées par seconde. Plus il y a de ticks, plus précis est le jeu. C'est pourquoi il est préférable de jouer sur des serveurs 128 ticks. CS:GO plafonne à 128 ticks et il est donc impossible de dépasser ce palier. Au contraire, plus il y a de monde sur un serveur 128 ticks, plus votre tick oscillera entre 90 et 128 à cause de la quantité d'informations à échanger en une seconde.

Quand vous tirez sur quelqu'un, votre jeu envoie les données de la balle tirée au serveur, et le serveur analyse les données reçues de la position de la cible afin de décider si cette dernière a été touchée ou non. De ce fait, il est possible de voir votre cible perdre du sang sans qu'elle ne perde de vie. Ce "bug" arrive car votre jeu a estimé que votre balle a atteint sa cible : il a donc affiché la perte de sang et a envoyé les paquets au serveur pour vérification. Dans ce cas-là, la vérification du serveur a donné tort à votre jeu car la balle n'a en réalité touché personne, et le joueur adverse garde donc sa vie intacte. Le serveur a toujours le dernier mot et c'est pourquoi la perception du monde par votre jeu doit être la plus proche de celle du serveur. Il est donc préférable de jouer avec des modèles de joueurs légèrement déformés mais précis par rapport à vos tirs que d'évoluer avec de beaux modèles interpolés qui souffriront du bug vu ci-dessus. En mode compétitif, le but est d'avoir le minimum d'interpolation. Pour cela, il faut régler la valeur cl_interp à 0.

En réglant ce paramètre à 0, le jeu va automatiquement réduire au maximum son interpolation, jusqu'à la limite autorisée par le serveur.

Ensuite, nous voulons qu'il y ait un maximum de données reçues et envoyées par seconde. Nous allons donc régler les valeurs cl_updaterate à “128” et cl_cmdrate à “128”. 128 étant la valeur plafond des serveurs. Nous allons faire la même chose pour les rates qui délimitent la taille des paquets. Comme vous voulez le plus d'informations possible, nous allons régler nos rates au seuil maximum avec la commande “rate 128000”.

Voyons maintenant comment appliquer tous ces paramètres. Tout d'abord, vous pouvez les taper dans la console lorsque votre jeu est lancé, mais vous avez aussi la possibilité de créer un fichier appelé "autoexec.cfg" dans le dossier "cfg" se trouvant dans le répertoire de votre jeu. Pour le créer, utilisez un éditeur de fichiers texte comme le Bloc-note. Assurez-vous que l'option Windows “Masquer les extensions des fichiers dont le type est connu" soit désactivée afin que votre fichier se termine en .cfg et non en .cfg.txt.

Dans ce dossier "cfg", vous remarquerez la présence d'un fichier "config.cfg" qui contient tous les autres paramètres du jeu comme l'attribution de chaque touche, vos paramètres de souris et plein d'autres réglages. Le fichier "autoexec.cfg" ne se lançant pas automatiquement lors du démarrage du jeu, il est conseiller d'ajouter la ligne “exec autoexec.cfg” à la fin du fichier "config.cfg".

Pour résumer, les commandes indispensables à rentrer dans la console ou dans votre fichier "autoexec.cfg" sont :

rate 128000 cl_updaterate 128 cl_cmdrate 128 cl_interp 0

Cette configuration nécessite cependant de posséder une bonne connexion et certains joueurs se plaignent de lags après utilisation de ces paramètres. Je vous propose donc les paramètres par défaut ci-dessous afin de revenir en arrière en cas de problème :

rate 80000 cl_updaterate 64 cl_cmdrate 64 cl_interp 0

Profitons du fait d'être dans le fichier "config.cfg" pour ajouter une commande bien utile :

bind f "use weapon_flashbang"

Cette commande vous permet de sortir instantanément votre grenade flash en appuyant sur "f". Vous pouvez choisir la touche de votre choix et faire de même pour chaque type de grenade (weapon_hegrenade ; weapon_smoke ; weapon_decoy ; weapon_molotov ; weapon_incgrenade). Cela est particulièrement pratique si vous êtes flashé et que vous voulez riposter instantanément sans avoir à chercher parmi vos différentes armes et autres grenades.

RÉSUMÉ VIDÉO PAR NEOBLUT :

Déplacements
Dans Counter-Strike, les déplacements sont plus important que votre capacité à viser ou à réagir. 9 fois sur 10, quand un joueur tir, meurt et se met à crier au micro "Mais je lui tirais dessus !", le joueur a échoué car ses déplacements n'étaient pas bons. Tous les fusils ont des pénalités de mouvement et vous devez donc faire en sorte d'être immobile lorsque vous tirez, tout en gardant une certaine mobilité afin de ne pas devenir une cible vivante.

Placement du réticule de visée

Plutôt que de vous faire un long discours, regardez l'excellente vidéo de Adren. Celle-ci est malheureusement en anglais, mais je vous invite à lire le résumé disponible sous la vidéo.
Première chose : placez toujours votre viseur devant vous, à la hauteur où se trouve la tête de vos ennemis. Je vois trop de joueurs se déplacer en fixant le sol et perdre un temps fou à viser un adversaire lorsqu'ils en voient un. Le temps de monter votre viseur jusqu'à leur tête fait que vous êtes déjà mort. Ensuite, lors de vos déplacement, maintenez toujours votre viseur à l'extrémité des angles que vous voulez vérifier afin de ne rien louper, et surtout pas un ennemi embusqué. Le but est de perdre le moins de temps possible à viser votre adversaire (bien expliqué à 2:25 de la vidéo). La technique de pré-shot (la démonstration avec l'AWP, puis le P2000 dans la vidéo) ne doit être utilisée que lorsque vous êtes sûr que la zone est sans danger et que votre adversaire ne peut arriver que d'un côté. Et encore... il est toujours préférable de maintenir votre viseur sur les angles pour ne prendre aucun risque.

Stutter Step

Le "stutter step", aussi connu sous le nom "stop shoot" est une technique utilisée par les joueurs pro. Beaucoup l'utilisent sans vraiment le savoir car cette technique est ancrée dans leurs habitudes. Pour faire simple, le stutter step s'effectue lorsque vous straffez afin de regarder à travers un angle : elle consiste à appuyer rapidement sur la touche opposée de votre déplacement pour freiner votre élan. La pression sur la touche doit être vraiment rapide et doit juste stopper votre élan, car si vous appuyez trop longtemps, votre personnage va se déplacer dans la mauvaise direction au lieu de juste s’arrêter. Si vous le faite assez rapidement, vous aurez même l'impression que votre personnage ne s'est pas encore totalement arrêté. Entraînez-vous : tirez un carré sur un mur et focalisez-vous dessus en utilisant cette technique. Quand vous maîtriserez cette technique, vous serez capable de faire des aller-retours avec facilité tout en effectuant des tirs parfaitement précis.

Vérifier les angles

Jamais, il ne faut JAMAIS marcher (ou pire, être accroupi) lorsque vous passez à un angle, pour la simple et bonne raison que votre adversaire vous verra 10 ans avant que vous ne le voyiez lui. La seule exception à cette règle d'or est lorsque vous utilisez un AWP. Il faut toujours courir lorsque vous vérifiez un angle. Vous n’émettrez pas de bruits de pas avant d'atteindre une certaine vitesse, ce qui vous permet de surprendre votre ennemi s'il y en avait un de l'autre coté. Quand vous gérez cette technique, vous pouvez vérifier un angle sans émettre le moindre son.

La bonne voie

Dans chaque map de Counter-Strike, il y a des voies sûres et d'autres qui le sont moins. Il y a une manière de se déplacer où vous ne vous exposez que d'un angle à la fois, tout en étant sur la voie principale de la map. Pour cela, vous devez TOUJOURS être à l'intérieur de l'angle menaçant. TOUJOURS. La seule exception à cette règle est lorsque vous jouez avec un AWP, mais nous y reviendrons plus ♥♥♥♥.

Voici l'exemple d'un T qui se serre au mur gauche pour être à l'intérieur de l'angle lors d'une attaque de long A sur Dust2. Vous devez vous serrer à l'intérieur de l'angle afin que l'ennemi se voit obligé d'exposer l'intégralité de son corps pour venir vous chercher/tuer. Cela vous laisse plus de chances et de temps pour faire le frag. Beaucoup de débutant courent sur les voies en dehors des angles en pensant qu'ils verront le défenseur en premier, mais ils se font toujours blesser par le défenseur qui les voit avant.

S'accroupir

Si vous êtes nouveau : désactivez la touche pour vous accroupir. Trop de débutants l'utilisent comme un "bouton-panique". Vous devez réellement travailler votre stutter step et votre fuite. Désactivez complètement votre touche pendant au moins un mois afin de vous débarrasser de cette mauvaise habitude de vous accroupir pour rien. Dorénavant, utilisez-la quand vous n'avez AUCUNE AUTRE OPTION. Imaginez que vous êtes pris par surprise, et bien dans ce cas accroupissez-vous pour sauver votre vie (uniquement dans le cas où vous ne pouvez vraiment pas fuir). Lorsque vous vérifiez un angle, faites-le toujours debout et si quelqu'un vous attaque, accroupissez-vous immédiatement (mais ne vous accroupissez pas avant de vous faire tirer dessus). Cela vous permet d'éviter quelques headshots. Ce n'est pas aussi pratique et efficace que d'utiliser votre mobilité via le stutter step, mais cela peut vous aider en situation difficile.

La mobilité reste toujours plus importante.

Autres conseils

Cela est connu de tous, mais courez avec votre couteau quand vous quittez le spawn pour gagner de précieuses secondes (mais uniquement dans ce cas, pas en cours de partie où vous ne savez pas où sont tous vos ennemis). Dans Counter-Strike: Source, les pistolets vous faisaient aller à la même vitesse que le couteau et les grenades, alors que le Scout vous donnait une meilleure mobilité que le couteau. Ce n'est plus d'actualité sur CS:GO. Même une flash vous rend plus lent qu'avec le couteau, donc si je vous vois courir avec un pistolet en début de round, je viendrai personnellement vous TK ! Mais pour l'amour du ciel : ne prennez pas le couteau quand vous ignorez où sont vos ennemis : le nombre de personnes qui meurent le couteau à la main me rend dingue.

RÉSUMÉ VIDEO PAR NEOBLUT :

Armes et tir, alias comment jouer à CS
Pistolets

Le P250 est plutôt précis et sa cadence de tir mêlée à un faible recul le rend performant. Il est assez précis (même en courant) donc si vous visez juste, cette arme vous fera gagner des rounds. C'est aussi le pistolet à priviliger contre les ennemis avec armure et casque. En plus, il est assez abordable pour pouvoir acheter une grenade à côté.

Le CZ-75 est une petite révolution. Ajouté dans une mise à jour, cette arme est terrible en round de contre-éco pour sa précision assez bonne et ses dégâts. Rapelez vous juste que vous n'avez que 2x12 balles et qu'elles partent très vite.

Le Deagle fait beaucoup de dégats, mais n'a que 7 balles dans son chargeur. Ce n'est clairement pas assez sachant qu'il faut jusqu'à 3 balles dans le corps pour tuer quelqu'un. Vous devez donc viser la tête. Une mise à jour datant de juin 2014 l'a rendu de nouveau précis, n'hésitez donc pas à bien vous entrainer avec.

Les Dual Berettas : Le point fort de cette arme est que vous pouvez tirer 30 balles. Les points faibles sont que vous ne devez pas tirer en bougeant et qu'ils ne sont pas très précis. Préférez-lui le TEC-9 ou Five-Seven.

Le Glock est une très bonne arme. Leur gros chargeur est clairement un argument de choix. Tirez juste rapidement, et vous gagnerez 9 fois sur 10 votre gun-round du côté T en achetant un kevlar. Tentez juste de tirer au maximum dans la tête de votre ennemi en lui tournant autour et en espérant que cela se termine bien.

L'USP est fourbe. Pourquoi ? Car chacune de ses 12 balles est critique. Tirez lentement et ne paniquer pas : vous DEVEZ au moins en tuer deux avec cette arme (en gunround). Rapelez-vous qu'une cible sans casque meurt d'un coup avec un Headshot.

P2000 : Il s'agit d'un USP sans silencieux et avec plus de balles. Le Headshot est aussi fatal pour les cibles sans casque. A vous de voir si le silencieux de l'USP est plus important.

TEC 9 : Depuis la mise à jour de juin 2014, le TEC-9 est devenu le P90 des pistolets. Sa précision en déplacement est plutôt bonne et il tue en UN seul coup si vous parvenez à faire un headshot, même si l'adversaire a un casque. Tirez en continue en espérant chopper la tête.

Le Five-Seven, par rapport au P250, fait plus de dommages, a moins de recul, a plus de balles et transperce mieux les armures. Mais son prix (500 $) restera toujours problématique en round d'éco ou gunround.

Pistolet mitrailleur (PM)/Fusils à pompe

Pendant les rounds d'éco, ces rounds où les équipes économisent, vous devriez prendre un PM ou un fusil à pompe (j'ai une préférence pour les PM) car leur récompense par victime est plus intéressante (souvent 300% des gains). Les joueurs qui achètent des AK au second round sont idiots et devraient être réprimandés comme ils le méritent. Les PM sont plus efficaces que les fusils contre les ennemis sans armure. Le P90 est le Jésus de la famille des PM. Si vous pouvez vous le payer, faites-le. Le MP7 ne fait pas aussi mal que le P90 et n'a pas le même nombre de munitions mais pour un coût modeste, il sera efficace en combat rapproché : utile pour économiser pour un AWP.
Le Bizon peut être utilisé que si vous gagnez le gunround et seulement dans ce cas. Une fois que vos ennemis ont un kevlar, il ne sert plus à rien.

Pour les fusils à pompe, je recommande vraiment le Mag7 (CT), le Sawed off (T) (courte distance) et le Nova (plutôt bon à moyenne distance). Ces armes vous permettent de voler une arme en round d'éco. Achetez-en une et cachez-vous dans un angle resserré. Si votre planque est bien choisie, vous avez 75% de chance tuer un ennemi et de récupérer un AK/M4, arme qui vous fera gagner le round.

Fusils et contrôle du recul : comment jouer à CS:GO

Bon, voici le vif du sujet. Sur les anciens CS, j'avais l'habitude de dire aux nouveaux joueurs que le recul n'était pas si important que ça. C'était la règle d'or des CS. De nos jours, ce n'est plus vraiment d'actualité. CS:GO récompense plus le timing que le contrôle de la direction de vos tirs. Oui, vous pouvez prédire la trajectoire des balles, mais c'est bien plus imprévisible qu'avant. C'est pour cette raison qu'il est préférable de tirer en petites rafales contrôlées. Avec l'AK, essayez toujours des rafales de 2-3 balles à longue/moyenne distance et allez jusqu'à 4-5 balles avec la M4.

En vidant votre chargeur sur un mur, vous remarquerez la forme en "T" des impacts qui ont ensuite tendance à redescendre et à être horizontaux par la suite. Utilisez ça pour couper la tête de vos adversaires quand vous êtes dans une situation compliquée. Beaucoup de débutant commencent à tirer dans les pieds et attendent que la forme en "T" aille mettre miraculeusement un head shot. Ne soyez pas aussi stupide. Commencez à viser le cou et descendez lentement votre viseur pour en finir rapidement.

Rappelez-vous que le recul diminue de façon exponentielle. Cela signifie qu'une pause infime lorsque vous tirez vous permet de réduire énormément votre recul et de remettre votre pénalité de précision presque à zéro.

Depuis la mise à jour de février 2014 le SG553 et l'Aug sont des options très viables. Leur faible recul et leurs dégâts infligés les rendent meilleurs que le duo M4/AK en terme d'efficacité. Cette mise à jour rend le zoom meurtrier avec un recul presque nul et une précision mortelle. Ils sont parfait pour tenir une position ou descendre un mauvais Sniper.

L'AWPing et les Autonoobsniper

L'AWP est un monstre, et l'on pourrait écrire une partie entière à son sujet. Beaucoup des conseils donnés précédemment sont à oublier en possession d'un AWP. L'avantage des vérifications d'angles est inversé. Un joueur défensif regardant un angle avec un AWP a un énorme avantage. Je vais m'étendre un peu plus sur la manière de profiter de l'avantage de l'AWP pour vérifier les angles. Avec un AWP, la position défensive est la clé.

Quand vous vous baladez, enlever le zoom de votre AWP. Regarder votre cible, zoomez et tirez : le tout en une action. Sortez votre pistolet pour dézoomer et recommencez. Une fois cette technique acquise, vous êtes capable de tuer n'importe qui instantanément. N'oubliez pas de zoomer et de tirer en une seule action. Certains mettent une croix au marqueur sur leur écran afin de voir leur viseur sans zoom, mais ce n'est pas évidant de l'enlever par la suite... Une fois devenu bon au centrage, vous ne verrez pas l'utilité d'une croix au marqueur. Avec l'AWP, visez la hanche, centrez votre cible, et ces quelques images entre le zoom et le tir permettent de faire l'ajustement. Avec de l’entraînement, cela donnera une action fluide et efficace.

Ou alors, vous pouvez juste camper dans un coin et cliquer quand quelqu'un passe sur votre écran.

Utilisez votre touche pour marcher quand vous faites un stutter step avec l'AWP pour avoir plus de contrôle. Sur CS:GO, l'AWP flotte plus que sur Source mais en marchant en stutter step, vous pouvez amoindrir ce souci.

Le walk-peek est une technique pour les AWP où vous devez marcher autour d'un angle en mode zoom afin de voir vos ennemis avant qu'ils ne vous voient. C'est la seule fois où il faut marcher en passant un angle.

Les autosnipers ne sont pas aussi efficaces que l'AWP, mais ils sont sympas à utiliser sur les débutants. Vous êtes libres d'en prendre pour troller, mais ils ne seront jamais supérieurs à l'AWP.

Mitrailleuses, alias Negev

La Negev vaut le coup. Imaginez un fusil à pompe automatique qui n'a jamais besoin de prendre de pause pour tirer ou recharger : c'est la Negev. A courte distance, vous passerez un très bon moment. Il vous suffit juste de tirer. Ne vous inquiétez pas du recul, parce qu'avec 150 balles, vous avez le temps d'ajuster votre cible. Le M249 est vraiment nul.

RÉSUMÉ VIDEO PAR NEOBLUT :

Grenades
Les leurres ne sont pratiquement jamais utiles. Ils le sont uniquement dans des situations spécifiques, et de toute façon, une flash est TOUJOURS plus efficace. L'ordre d'importance des grenades devrait TOUJOURS être :
1. Fumigène
2. Flash
3. Explosive

La fumigène devant la flash ? ES-TU FOU ? Non, et je vais vous dire pourquoi. Les flashs vous font gagner des duels alors que les fumigènes vous font gagner des rounds, c'est aussi simple que cela. Contrôler l'espace est TRÈS important. Prenez toujours un fumigène avant une flash car si vous êtes bloqués, vous pouvez toujours lancer votre fumigène pour faire croire à une flash. Et c'est plus important de mourir pour une fumigène génialement placé et prendre un emplacement de bombe que de lancer une flash juste pour faire une victime.

Les fumigènes défensives sont un cadeau de dieu pour les rounds d'éco côté CT.

Si vous voulez réussir un bon lancé de flash, courez à reculons pour qu'elles restent en l'air plus longtemps. Cela vous permet de faire de magnifiques coups de flash.

RÉSUMÉ VIDEO PAR NEOBLUT :

Techniques et savoir faire
Soyez agressif. Celui qui prend l'initiative a l'avantage sur CS car il peut voir le défenseur avant qu'il ne le voit. Cela est vrai dans toute situation sauf contre un AWP en position. Faites réagir les joueurs à vos actions et ne subissez pas l'action des autres. En jouant de manière agressive, vous êtes celui qui dicte la partie. Si quelqu'un sait où vous êtes, vous devez réagir immédiatement en conséquence. Pensez au judo où vous devez utiliser l'élan de votre adversaire contre lui. Imaginez que je quitte un angle et que je sais que vous êtes derrière moi. Je vais vous attendre jusqu'à ce que vous passiez l'angle. Au moment précis où vous vous engagez dans l'angle, je vais surgir sur vous. En vous écrasant dans votre virage, je vous ai surpris et je peux facilement mettre fin à votre petite vie. C'est une leçon très importante : agressez même lorsqu'on vous agresse. Faites juste attention à ne pas non plus devenir un kamikaze.

Pour avoir l'avantage sur un attaquant en tant que défenseur, faites des stutter steps à reculons et couvrez la zone. Cela vous permet d'obtenir l'avantage car vous évitez la probabilité de vous faire pré-shooter.

Le pré-shoot, c'est commencer à tirer à un endroit avant de l'avoir vérifié. Si l'emplacement de votre ennemi est connu, il ne peut pas réagir à un pré-shoot, s'il tente quand même de réagir, il mourra. N'hésitez pas à pré-shoot l'endroit où se cache un ennemi.

Apprenez les zones d'escarmouche. Elles sont spécifiques à chaque map, mais en les connaissant, vous pourrez vous préparer à accueillir vos chers ennemis.

Quand vous jouez défensivement, c'est bien plus malin de vous placer sur un angle "passif". Qu'est-ce que cela veut dire ? Laissez-moi vous l'expliquer par un petit scénario. Vous êtes en A en tant que CT sur dust2 en train de couvrir catwalk (corniche). Vous êtes caché derrière les caisses du site. Vous ne devez pas vous découvrir pour vérifier si du monde arrive, les bruits de pas sont là pour ça. Restez plutôt caché et visez légèrement à droite de la caisse. De cette manière, le T qui arrive en catwalk ne vous verra pas sur l'emplacement de bombe et pensera que le site est libre. Une fois que vous le sentez assez proche de vous, surgissez avant qu'il ne vous voit et prenez-le par surprise. Il n'a nulle part où aller et vous n'avez qu'à le tuer sans difficulté. Être dans un angle passif consiste à se placer derrière un élément du décor sans engager directement votre adversaire. Vous devez attendre qu'il pense le secteur sans danger avant d'engager le combat (et le prendre donc par surprise). Cela est plus facile à comprendre en vidéo, et c'est pour cela que je vais en ajouter une d'ici peu.

L'appât

Laissez votre coéquipier tirer depuis un angle alors que vous êtes embusqué à l'angle opposé. Votre ami peut ensuite devenir passif pour attirer l'ennemi, et dès que ce dernier commence à attaquer, vous n'avez plus qu'à sortir de votre cachette pour le tuer. C'est une technique très simple d'usage et très efficace.

Travail d'équipe

Laissez-moi vous donner un bon exemple de travail d'équipe. La bombe est amorcée en A sur Inferno. Vous et votre équipier tentez de reprendre le point A contre un terroriste isolé. Devez-vous vous séparer pour encercler le site avec un qui va attaquer depuis le côté du camion et l'autre du coté de l'arche ? Ou devez-vous choisir le même coté et y aller ensemble ?

9 joueurs sur 10 vont choisir la première option et ils font tous le mauvais choix. Les gens pensent qu'encercler le site est la bonne solution, mais en y allant chacun de votre côté, vous offrez à votre adversaire deux chances de 1 vs 1. Le T doit gérer deux attaques de manière indépendante et a donc de bonnes chances de victoire. Si vous choisissez la deuxième option en attaquant ensemble du même côté, vous le mettez en situation de 1 vs 2. Dans le pire des cas, votre ennemi tuera l'un de vous deux mais vous arriverez à le tuer lui aussi. Il s'agit plutôt d'un bon deal.

En gardant cet exemple, mais cette fois-ci du côté terroriste, vous devez vous montrez très agressif et éliminer l'un des deux CT avant qu'ils ne fassent équipe. Idéalement, vous devez vous retrouver en situation de 1 vs 1 avec chacun d'eux.

Duel

J'ai écrit cette partie car je vois de bons joueurs faire cette erreur à chaque fois. Je fais moi-même cette bêtise quelques fois. Quand vous êtes en 1 vs 1, vous ne devriez quasiment jamais, JAMAIS, jeter de grenades. Vous avez juste besoin de votre arme et de faire votre victime. Beaucoup de gens paniquent et commencent à jeter des flashs en oubliant que sur Counter-Strike GO, vous n'avez aucune idée de la réussite de vos flashs. Sur ce jeu, 90% du temps, les flashs ne font pas leur travail. Votre adversaire va soit tourner la tête, soit l'éviter ou alors votre flash a explosé trop haut pour aveugler votre adversaire. Le problème est qu'en lançant des grenades, vous donnez aussi votre position. Les éléments vous permettant de gagner vos 1 vs 1 sont la surprise et l'agressivité. Oubliez vos grenades et mettez-lui simplement une balle dans la tête.

RÉSUMÉ VIDÉO PAR NEOBLUT :
(2° Partie de la Vidéo => 02:22 )
Stratégies des premiers rounds
La gestion des trois premiers rounds est déterminante pour les deux équipes et c’est pour vous apprendre à mieux les gérer que je vous propose cette partie.

Les gunrounds sont les rounds les plus important d’une partie compétitive puisqu’ils déterminent si vous débutez la game avec de l’argent ou non.

Côté T, mon conseil est de faire un rush fulgurant avec des grenades flashs bien placé pour éliminer les CT qui défendent le site. La plupart du temps, ils ne seront que 2 ou 3 à le défendre, donc un bon rush à 5 T permet normalement de tous les éliminer, et ce sans grandes pertes. Les 2 ou 3 CT qui étaient sur l’autre site auront forcement du mal à vous déloger si vous avez planté la bombe, et que vous n’avez perdu personne. Un 5 v 3 est difficile, un 5 v 2 presque impossible.

Côté CT, plusieurs solutions s’offrent à vous. Faire le choix classique et se diviser avec 2 à 3 défenseurs par site, ou agir autrement. Certains tentent leur chance et se mettent à 5 sur un site en priant que les T iront sur le même site qu’eux mais je ne suis pas fan de cette stratégie puisqu’il y a une probabilité qu’elle soit inefficace… D’autant plus que si les T se rendent compte qu’un site est libre, ils seront plus rapides que les CT pour s’y rendre. D’autres agissent de manière plus sournoise en plaçant 1 défenseur sur chaque site en laissant 3 CT dans la zone intermédiaire entre les deux sites bombes. Le but est que dès qu’un éclaireur constate un rush T sur le site A par exemple, tous les autres CT soient directement disponibles pour un contre rush surprise avant que les T ne posent la bombe. Cette stratégie est pas mal, mais ne s’adapte pas à toutes les maps. Le plus souvent, surtout quand vous ne connaissez pas tous les joueurs de votre team, les CT se divisent le travail comme j’en ai parlé plus haut (3 à 2 par site).

Une fois le gunround terminé, deux cas se présentent :

Vous avez gagné le gunround. Vous avez l’avantage et vous avez l’obligation de gagner les deux prochains rounds pour obtenir un beau score de 3 – 0. Effectivement, vos adversaires entrent dans une phase de deux rounds d’éco consécutifs et il va être aisé pour vous de les éliminer. Pour cela, reportez-vous à la partie sur les armes pour choisir votre arsenal. Rappelez-vous juste de toujours vous équiper d’un kevlar + casque pour éviter un Headshot malencontreux d’un USP et de ne pas prendre d’AK/M4 au deuxième round puisque si par malchance, un de vos adversaires arrive à la récupérer, il pourrait vous mettre sérieusement en difficulté. Au troisième round, vous pouvez vous laisser tenter car certains joueurs n’économisent pas pendant deux rounds, mais seulement un. Si vous êtes T, je vous conseille de privilégier les sites où les défenseurs sont proches de vous afin que vos PM et fusils à pompes soient avantagés.

Vous avez perdu le gunround. Ici votre but est de faire de l’argent et de faire perdre de l’argent à l’autre équipe en faisant tomber des armes, et pourquoi pas de gagner un round. Ainsi, pour les T, votre objectif principal est de poser la bombe. Si vous perdez en ayant planté la bombe, vous avez le droit à un petit bonus de 800$ pour le prochain round, ce qui est plutôt appréciable. Ainsi, si après avoir perdu en plantant la bombe, vous remarquez que toute votre équipe a plus de 4000$, vous pouvez sauter un round d’éco et directement tous acheter une AK. Attention, dans ce cas-là, il faut que toute votre team vous suive afin de ne pas vous retrouver seul à avoir acheté. Côté CT, vous n’avez pas d’avantage financier pour l’amorçage de bombe donc votre objectif est de tuer un maximum de personne. Pour ce faire, deux stratégies : le classique, c’est-à-dire 2 à 3 CT par site et espérer de tuer quelques T ou tenter un gros rush sur un point de passage en espérant avoir un T isolé.

Mais le plus souvent, un gunround perdu signifie en fin de compte un gros 0 – 3 dans la gueule.
Poser, défendre et désamorcer la bombe
Cette petite section est là pour vous rappeler comment poser la bombe selon la situation. Je vois trop de joueurs qui posent la bombe n’importe comment, erreur qui leur coûte souvent un round.

Situation 1 : Le poseur de bombe est couvert par ses coéquipiers et a du temps pour la poser : Contrairement à ce que pensent beaucoup de débutants, votre intérêt est de poser la bombe à la vue de tout le monde, à découvert, pour la simple et bonne raison que si un CT commence à la désamorcer, il ne soit pas caché par le décor et soit facilement shootable. Je suis sûr que vous avez déjà joué des rounds où le CT a réussi à désamorcer la bombe car vous avez mis trop de temps à vous déplacer pour avoir sa tête dans votre champ de vision. Faites donc en sorte de planter la bombe pour que le désamorceur soit facilement atteignable par vos balles depuis votre cachette.

Situation 2 : Pour faire simple : « C’est la merde ». Il y a des CT dans les parages et le chrono est presque écoulé. Le risque en plantant la bombe est de se prendre un beau Headshot pendant l’amorçage, il est donc préférable de la planter dans un endroit où vous êtes couvert par le décor comme des caisses. Cependant, vous aurez plus de difficultés à la défendre.

Défendre la bombe en tant que dernier T : Vous êtes le dernier défenseur, il reste un ou deux CT qui vont droit sur votre site pour désactiver la bombe ? Eh bien dans ce cas, jouez la intelligemment en brainant votre adversaire. Dans un premier temps, jouez la discrètement, cachez-vous là où votre adversaire ne vous attend pas et patientez. Si tout se passe bien le CT va approcher lentement de la bombe et commencer à désamorcer : ici, il faudra être très attentif, car le CT va aussi tenter de vous brain en tentant un « fake diffuse » afin de savoir où vous vous cachez. Pour les repérez, tendez l’oreille et essayer de voir si le CT fait un bruit de pas après le bruit de désamorçage : si vous entendez ce bruit de déplacement : ne bougez pas car il s’agit bien sûr d’un piège. Il faut cependant être vif, car vous n’avez que 5 secondes pour réagir si vous n’entendez rien d’autre qu’un son de désamorcage. Si le CT ne sait pas où vous vous terrez, vous aurez de toute façon le gros avantage de le prendre par surprise.

Dans le cas où les CT vous ont repéré, votre mission est simple : GAGNER DU TEMPS. N’essayez pas de tenter une décal hasardeuse car vous avez une chance sur deux de mourir et de perdre le round. Jouez simplement la montre en profitant des décors : le CT va vouloir vous tuer avant de désamorcer, donc essayer de l’éviter au maximum en tournant autour d’une caisse ou d’un obstacle. Le mieux étant même de l’éloigner au maximum de la bombe. Le CT, pris par le temps, ira soit tenter de vous tuer sous la panique donc la plupart du temps de manière maladroite et vulnérable, soit tenter de désamorcer et dans ce cas, vous savez quoi faire. Finalement, peu importe si vous mourrez, le but est de gagner du temps afin que le CT n’ait plus les cinq secondes nécessaire au désamorçage.

Vous êtes CT et vous avez une bombe à désamorcer ? Utilisez la bonne vieille technique du fumigène. Il y a une chose à prendre en compte pour cette technique :

Situation 1 : Il vous reste beaucoup de temps pour désamorcer. Dans ce cas-ci, lancez votre smoke sur la bombe, rentez dedans, et faites un « Fake Defuse » et sortez de la smoke par l’endroit où les T ne peuvent pas arriver. En voyant la smoke et en entendant le son de désamorçage, le T va littéralement se jeter sur vous et sortir de sa cachette pour vous débusquer. Ici, le T n’a aucun moyen de savoir s’il s’agit d’un « Fake Defuse » ou non et n’a comme seules solutions de rentrer dans la smoke ou de tirer dedans. Pendant ce temps, vous avez l’occasion de localiser le T, de le tuer (il ne s’attendra pas à ce que vous soyez en dehors de la smoke). Si vous êtes le T en question, la seule parade est de se rappeler PRÉCISEMENT où est ce que la bombe est planté pour y tirer quelques rafales tout en couvrant vos arrières.

Situation 2 : Il vous reste peu de temps pour désamorcer. Ici, pas le temps de « Fake Defuse ». Lancez votre smoke, entrez dedans, placez-vous le plus loin possible de la bombe et commencez à désamorcer. Comme je l’ai dit plus haut, le T va frénétiquement tirer à l’emplacement de la bombe pour vous tuer. Si vous vous posez pile sur la bombe, il est sûr que vous ne ferez pas long feu, alors que se placer à une certaine distance augmentera réellement vos chances de survie.
Comportement et mentalité
L’un des aspects du jeu que beaucoup de joueurs passent à la trappe est le comportement. CS, c’est certes le skill, certes le brain, certes la chance mais c’est aussi le mental et la mentalité.

Mon premier conseil là-dessus est de rester relativement zen et d’éviter de rager. Le fait de s’énerver et de rager a plusieurs aspects négatifs qui abaisseront vos performances de jeu. Rager est mauvais puisque vous vous en prenez soit à vous, soit à votre équipe. Sur vous, la rage a tendance à faire perdre de la confiance. Le fait de gueuler « Merde ! Comment j’ai pu louper ça ! J’suis une merde OMG » aura pour seul effet de vous décourager et de perdre de la confiance. Résultat, vos performances seront pires à chaque round, vous ragerez encore plus et vous serez encore plus mauvais. Une belle spirale négative. Pour pallier à ça, pourquoi ne pas simplement se dire : « Merde, il m’a eu cette fois-ci, mais comme il se place là à chaque round, la prochaine fois je lui lancerais une grenade avant de l’attaquer et j’aurais le dessus ». Réfléchir et le brain est toujours plus bénéfique que rager, de plus si vous réussissez votre brain, vous serez fier de vous, et la fierté de soi n’a pas de prix.

Rager sur son équipe n’est pas non plus une bonne solution, car comme pour vous, se faire traiter de noob, nul ou d’incapable n’est pas très bon pour la confiance. De plus, vos coéquipiers auront tendance à mal le prendre. Remplacez vos « Putin mais t’es nul, tu étais derrière lui et tu le rates ! J’en ai marre des noobs ! » par « Ah c’est dommage… la prochaine fois, penses bien à être immobile si tu veux être précis ». Un bon conseil vaut toujours plus qu’un mauvais reproche. D’ailleurs, n’hésitez pas à vous féliciter (oui oui) et à féliciter votre équipe lorsqu’ils font une bonne action : ça fait plaisir, donne le moral et fait gagner de la confiance.

Sur CS, il faut avoir la niaque et se dire : RIEN N’EST JAMAIS PERDU. Vous perdez 12 – 3 en T sur de_nuke ? Pas de problème, mettez le gunround pour passer à 12 - 6 et croyez en vos chances de victoire pour remonter à 12 – 12. Si eux l’ont fait, pourquoi pas vous ? Une fois la remonté effectuée, croyez-moi, ils n’ont plus le moral et ils seront donc encore plus vulnérable. Croyez toujours en vous et en votre équipe : combien fois des situations ou vous êtes 3 v 4 se transforment en 3 v 2 grâce à un double kill de votre équipier… ou bien même des 1 v 2 en 1 v 1 à cause d’un teamkill accidentel de vos adversaires ? Croyez-y, dites à votre team d’y croire et vous verrez, cela sera beaucoup plus simple.

RÉSUMÉ VIDEO PAR NEOBLUT :

Sagesse
La première règle de Counter-Strike est : tout le monde est mauvais.

Ceux qui vous diront “Tais-toi, je sais comment jouer" devraient être immédiatement punis par toute votre équipe car ce genre de joueurs n'évolue jamais.

La deuxième règle est : il n'y a pas tant de recul que ça. Vous devez juste apprendre à le maîtriser.

La troisième règle est : si vous doutez, laissez votre équipier prendre les devants, et mettez-vous derrière lui.

//Neoblut : Quand à moi je vous dirais que la soif d'apprendre est l'une des meilleurs qualités qu'un joueur puisse posséder. N'hésitez jamais à demander de l'aide à vos coéquipiers.
Vous pouvez (devez) aussi voir d'autre guide. Steam, Youtube, Reddit, plein d'outils sont à notre disposition pour faire le plein de connaissances.
Et n'hésitez pas à commenter, à apporter votre pierre a ce guide, il n'y a selon moi pas de meilleures choses que l’interaction entre les joueurs pour s'améliorer.

BONUS - L'entrainement : comment et pourquoi s'entrainer ?
A quoi sert l'entrainement ?

Cette question peut paraitre totalement débile, surtout pour ceux qui n'ont jamais pratiqué de sport en compétition, mais pourtant l'entrainement est la BASE de tout sport qui se veut justement un peu compétitif. L'entrainement, c'est ce qui va vous permettre d'aborder vos matchs (de foot, de basket et de CS:GO) de façon préparée afin d'être "chaud" comme diront certains.

CS:GO étant un jeu nécessitant plusieurs qualités de la part du joueur, il est nécessaire de s'entrainer de plusieurs façons.

Effectivement, CS:GO demande de vous deux attributs principaux :
- Le Skill
- Les connaissances

Pour faire simple, le Skill, c'est la capacité de viser instantanément la tête lorsque vous croisez un ennemi et de réussir à le tuer d'un Headshot (ce qui nécessite de bien savoir se déplacer pour que votre balle parte bien tout droit dans son crane). Le skill ne nécessite pas de réflexion, tout doit être reflexes et automatismes que vous obtiendrez en jouant des centaines d'heures sur le jeu.

Les connaissances regroupent la connaissance des maps (savoir où aller, à quel moment, à quel timing, en passant le bon angle, etc...) et du jeu en général (le recul de chaque arme, comment utiliser chaque arme et surtout l'utilisation des grenades). On peut associer les connaissances au brain puisque c'est grâce aux connaissances que vous pouvez brainer votre adversaire en le contournant et en arrivant dans son dos (il vous faut pour cela avoir une bonne connaissance de la map).

Mon guide que vous avez lu en entier jusqu'à maintenant (si ce n’est pas le cas, veuillez le lire intégralement avant de lire cette partie sinon je vais me fâcher tout rouge) regroupe de façon globale des conseils sur le Skill ET sur les connaissances.

Il y a donc des entrainements qui éveilleront et ferons progresser votre Skill et d'autres vos connaissances : il est indispensable de travailler les deux puisqu'un joueur qui a un skill incroyable ne servira jamais à rien s'il est toujours au mauvais endroit pour défendre ou pour attaquer. L'inverse est aussi vrai : arriver dans le dos de quelqu'un sans réussir à le tuer en moins de 2 secondes est inutile.

Comment s'entrainer : les différentes alternatives

Le deathmatch :

Entrainement le plus populaire, le deathmatch consister à se balader sur une map et à tuer tout ce qui bouge. Votre but ici est d'éteindre votre cerveau et de travailler vos reflexes en ne pensant qu'à la tête et rien qu'à la tête : éviter de tuer vos adversaires en vidant votre chargeur et NE PRENEZ PAS CE MAUDIT AWP EN DEATHMATCH (il y a de vrais entrainements pour ça). Le mieux est même de jouer avec de la musique histoire de rendre le moment plus sympathique et détendu. Ne ragez jamais pendant un deathmatch, car si vous ragez en entrainement, vous êtes sûr d'ensuite rager en match compétitif (ce qui n'est pas bon). Visez les têtes, enchainez les kills et ne ragez pas qu'un mec vous tue dans le dos, ce n’est juste pas de chance. Soufflez un bon coup et enchainez sur une autre série de kills.

Les parties occasionnelles/casual :

Ici, point de musique, et le cerveau doit être allumé et totalement fonctionnel : votre but est aussi de faire des kills, mais de façon plus intelligente. Il s'agit souvent de matchs en 10 VS 10 et votre but est de faire le plus de kills sans mourir. C'est le meilleur moyen de connaitre une map puisque vous tomberez sur de nombreux campers qui vont apprendrez à leur insu quelles sont les plus grosses planques à vérifier systématiquement. Cela apprend aussi les timings de rushs et les points de rencontre d'un map.

Les maps d'entrainement au tir :

Autre technique très réputé pour s'entrainer : le téléchargement de maps... d'entrainement (dur à deviner n'est-ce pas !)

Ma préféré est Training_Aim_CSGO2 qui vous permet de mettre la main sur toute les armes et d'effectuer plusieurs exercices.

Cette map est très pratique pour s'échauffer 10 minutes avant une partie compétitive :
- Lancez la map et lancer l'exercice de base "Fast Aiming" qui vous fera tirer sur 25 cibles.
- Si vous avez plus de 20 cibles sur 25 : vous êtes bon pour la prochaine étape. Si vous avez moins de 20, c'est que quelque chose ne va pas. Retentez l'exercice au moins une fois et si vous êtes toujours en dessous de 20, posez-vous ces question : mauvaise sensibilité ? Synchronisation verticale activée (il faut toujours la désactiver) ? Accélération de la sourie activée (il faut toujours la désactiver) ?
- Ensuite, même exercice sauf que vous devez régler le nombre de cibles à 100 depuis le panneau de contrôle : vous devez donc essayer de chopper le plus de cibles possible. Le score que vous obtiendrez vous donnera un pourcentage de votre précision. Je vous conseille de réessayer jusqu'à ce que vous atteigniez les 70% de précision avant de lancer une partie.

Merci à AddictedPro pour sa session d'échauffement.

Les maps d'entrainement à la grenade :

Pas besoin d'en faire un roman : vous connaissez maintenant l'importance des grenades, et vous devez donc travailler dur pour maitriser les smokes qui vous permettront d'obtenir un avantage sur vos adversaires. Ces maps sont disponibles sur le Workshop.

Les modes de jeu multijoueurs d'entrainement :

Grâce à l'avènement du Workshop, beaucoup de maps d'entrainement multijoueur sont maintenant jouées sur CS:GO. Il en existe de nombreux types qui devraient vous aider à trouver votre bonheur.

De mon côté, j'affectionne beaucoup les serveurs de jeu en mode 1 VS 1 vous permettant de progresser dans les duels. Les serveurs AWP sont aussi un bon moyen de progresser à l'AWP (que vous ne jouerez plus en mode deathmatch hein !)

Autres techniques d'entrainement :
- Entrainement de teams : s'entrainer en équipe permet de développer le teamplay et est indispensable pour les joueurs pro : les pros ont quasiment tous le même skill, ce qui fait la différence, c'est leur connaissance du jeu et leur teamplay.
- Regarder les matchs de pros : rien de plus formateur que de regarder jouer les meilleurs d'un sport pour progresser
- Guide Steam spécialisés : si mon guide Steam est génial (oui je me lance des fleurs) pour avoir un point de vu général, il reste aussi important de lire des guides spécialisés pour combler vos lacunes.


VIDEO PAR NEOBLUT :

< >
121 Comments
Mismatch Aug 22, 2020 @ 11:28am 
Super guide, je te remercie !
Andresy Dec 23, 2018 @ 9:19am 
Sympa, merci.
PLEASE DO NOT THE CAT Dec 16, 2017 @ 1:44pm 
ggwp, ez global
Louga Mar 21, 2017 @ 1:19pm 
Très bon guide mais plus d'actualité malheureusement, CS:GO a changé c'est maintenant assez fréquant de tomber sur une partie avec un tricheur ou deux.
Le pire c'est qu'on à beau les signialer, ils se reproduise comme des lapins .....:csgoanarchist:
Uliriss Dec 13, 2016 @ 2:55am 
Un gros plus pour ce guide ! je le conseille a tous types et niveaux de personnes prenez le temps de tout lire car la moindre miette de ce guide est a avaler ! Un gros remerciement a(ux) auteur(s) qui a écrit ce magnifique guide et d'avoir pris le temps de le faire proprement clairement et intuitivement avec les vidéos ! ++++
jeekardo(qc) Dec 4, 2016 @ 12:29pm 
wow jai envin trouver ma bible de cs go.je te garde presieusement dans mes favoris
Dunkel Jul 11, 2016 @ 11:44am 
Super ! Je te remerci enormement pour ce guide qui m'a appris pas mal de choses . Je le conseille à tout les débutants ! :D
Meigumin Jul 9, 2016 @ 4:24am 
Très bon guide pour CS:GO ! J'ai appris pas mal de choses en tant que débutant , je conseille ce guide pour tout le monde !
FrenchKat  [author] Apr 30, 2016 @ 5:00am 
Merci pour ton retour. Concernant la M249, je maintiens qu'elle est nule : recul incontrôlable et précision médiocre (alors que la Negev est plus facile à maitriser, fait plus de dégâts et est plus précise).

Concernant le 9/10 et 90% : je rappelle qu'il s'agit à l'origine d'une traduction : j'ai ajouté pas mal de parties au fil du temps, mais j'ai tout de même conservé les parties du guide original, qui il est vrai, n'est pas parfait
Flowahh Apr 30, 2016 @ 1:12am 
Bon guide mais pas sérieux par moments. Exemples : " La M249 est nul" euh, non désolé c'est une bonne arme, tu n'as même pas dit pourquoi elle est nulle!
Ensuite, les pourcentages et statistiques foireuses aléatoires... " 90% des flashs sur le jeu sont inutiles " "9/10 vont choisir d'encercler le site"
Il faut être vraiment nul pour flasher qu'un seul adversaire sur 10, mes flashs marchent toujours en terroriste et pratiquement toujours en CT.