Masiko
France
 
 
No information given.
Currently Offline
Last Online 15 days ago
Screenshot Showcase
Kojima pls (5)
4 4
Review Showcase
9.8 Hours played
Streets Of Rage sous amphétamines, fait par des petits français énervés.

C'est la manière la plus simple d'expliquer Mother Russia Bleeds.
C'est bourrin, rapide et crade.

Pour autant, ça ne veut pas dire décérébré. Mother Russia Bleeds n'est pas un jeu facile, il demandera du skill, savoir gerer son placement et ceux des ennemis qui sont très nombreux et surtout, savoir qui eliminer en premier et le plus efficacement pour eviter des vous faire submerger ou enchainer.
N'esperez pas gagner en mashant les bouttons comme un goret, le jeu propose un système de combo qu'il vous faudra découvrir, ainsi qu'un bon nombre de contres, d'attaques puissantes, des prises, ainsi qu'un dash pour se sortir d'une situation compliquée.

Le "bestiaire" est assez conséquent et ne se limite pas au color-swapping, il y a pas mal d'ennemis différents qui vont du clochard en pull en laine taché de gnole, au militaire armé, en passant par les chiens et les junkies en manque. Les ennemis ont tous des attaques différentes et ils ne font pas que filer des tatanes. Certains se serviront d'armes de corps a corps et d'autres de flingues capables de vous descendre en deux ou trois balles. A vous d'adopter la stratégie la plus viable pour vous en sortir sans trop de bobos.

Les habitués des Beat'em'Up a l'ancienne sauront s'y retrouver, mais les nouveaux pesteront surement contre la rigidité du gameplay et la difficulté. Mother Russia Bleeds ne prétend pas faire un jeu moderne, loin de là. MRB c'est un retour aux sources, une lettre d'amour poisseuse à un genre qui vivote a grande peine depuis les débuts de la 3D. Il y a eu bien sur des tentatives interessantes ou même bonnes. Mais revoir un jeu de la trempe de Streets Of Rage, Final Fight ou Double Dragon est un vrai plaisir. Le jeu est dur, frustrant même, mais toujours dans le sens de forcer le joueur a s'améliorer, trouver des stratégies, comprendre les ennemis et les boss. Les Boss qui sont d'ailleurs tous sympathiques avec des manières de les vraincre différentes et qui vous demanderont de comprendre comment les éliminer.

Une des grosses features du jeu, celle qui donne toute son sens au jeu, c'est la méchanique du Nekro. Cette dope bien craignos peut se récuperer sur les ennemis quand ceux-ci sont pris de convulsions au sol. Remplissez votre seringue et utilisez la stratégiquement. Il y a deux utilisation possible du Nekro, se soigner ou passer en etat Berserk. Cependant, si des fois se soigner semble être une judicieuse idée, il faut des fois plutôt privilégier l'offensive et mettre des patates de forains capables de décapiter. Jongler entre les deux utilisation du Nekro est essentiel pour venir à bout du jeu. Bon après si vous êtes des fous furieux capable de torcher un niveau sans prendre de coup... evidemmment qu'une des fonction de la seringue deviens useless. De plus, l'utilisation de cette seringue est limitée. Trois charges maximum que l'ont peut, certes, recharger, mais il faut donc se mettre en danger afin de prélever la Nekro des ennemis qui convulsent, laissant le champ libre aux autres adversaire pour vous tabasser ou vous faire une prise.

Visuellement, le jeu est aussi dégueulasse que bien réalisé. Le pixel-art est maîtrisé et les effets visuels ajoutés renforcent la technique. Pour autant, la DA de Mother Russia Bleeds n'est pas des plus agréable. Laboratoires clandestins, égouts, prisons russes, squats et camps de junkies... Les environnements crados sont légions et les ennemis sont pas tous très mignons (mention spéciale aux clochards et aux meufs défoncés a la Nekro qui nagent dans leur sous vêtements). Mais loin de moi l'idée de dire que c'est moche. Mother Russia Bleeds suinte la Russie fantasmée, celle qu'on s'imagine être avec son lot de laissés pour compte, de camés et de gangsters en survets. Celle qui pue la vodka frelatée et la pisse.

Pour ajouter sur l'ambiance, parlons de la bande son, faite par Fixions, un projet venu d'Aix-En-Provence. Cette BO sied parfaitement à Mother Russia Bleeds. Des synthés, des sons électros oppressant, des kicks lourds. Cette BO cogne dur, à l'image des protagonistes. Je vous recommande d'ailleurs fortement d'investir dans la Dealers Edition histoire d'en profiter, ou de vous la procurer sur le bandcamp de Fixions (ici : https://fixions.bandcamp.com/album/mother-russia-bleeds), elle mérite largement l'achat et son écoute en dehors de jeu est tout aussi plaisante.

Mother Russia Bleeds est un tourbillon de violence avec des gros kicks dans vos oreilles, du sang par litre, des bouts d'os partout et une horde d'ennemis entre vous et votre vengeance, moteur principal du scénario. Si celui-ci ne semble pas fou-fou, il n'est nul besoin d'en demander beaucoup. Mother Russia Bleeds se joue avant tout pour casser des gueules et afficher son pseudo sur le Leaderboard et surtout, sur un canapé avec des potes.

Recent Activity

22 hrs on record
last played on May 19
261 hrs on record
last played on May 19
1.4 hrs on record
last played on May 15
< >
Comments
Ωhmf'ktet Apr 2, 2016 @ 9:39am 
That other French guy is crashing as mad. :emofdr:
Nowhere Dec 28, 2014 @ 11:19am 
ℳerry ℭhristmas
and a ℋappy 2015 dude :)

**_██_*。*. /★\ .˛* .˛.*.★* *★ 。*
˛. (´• ̮•)*˛°*/.♫.♫\*˛.* ˛_Π_____. * ˛*
.°( . • . ) ˛°./• '♫ ' •\.˛*./______/~\*. ˛*.。˛* ˛. *。
*(...'•'.. ) *˛╬╬╬╬╬˛°.|田田 |門|╬╬╬╬ .
¯˜"*°••°*"˜¯`´¯˜"*°••°*"˜¯` ´¯˜"*°´¯˜"*°••°*"˜¯`´¯˜"*°
Masiko Dec 15, 2012 @ 2:47pm 
Ah, je savais bien que je n'etais pas le seul a me kiffer !!!
Sakountala Dec 15, 2012 @ 2:46pm 
Moi aussi j'te kiff trop !!!
YüR! PaYtøNpAk Jul 13, 2012 @ 6:35pm 
j'te kiff trop !!!! lol