30 people found this review helpful
Recommended
0.0 hrs last two weeks / 102.6 hrs on record
Posted: Dec 12, 2014 @ 8:09pm

C'est un must-have que je vous conseille. Cela faisait longtemps que je n'avais pas joué à un J-RPG qui ne soit ni de Hironobu Sakagushi (Final Fantasy I à VII, Terra Battle), ni de Nintendo (principalement Xenoblade Chronicles), voire même des deux (The Last Story). Je me suis laissé tenté par Valkyria Chronicles et je ne le regrette pas. J'ai littéralement adoré ce J-RPG qui ne se finit pas sans nostalgie, à l'instar de tout grand J-RPG qui se respecte. À croire que le mot "Chronicles" est gage de grande qualité dans un J-RPG, à l'instar de "Xenoblade Chronicles" qui est lui aussi un monstre sacré des J-RPG.

Gameplay : intéressant. De quoi me redonner un peu la foi en les shooters (ruinée par les FPS en général). À noter la bonne surprise sur les contrôles claviers / souris et même clavier / touchpad. D'habitude je ne suis pas fan du tout des contrôles au clavier et à la souris pour tout ce qui a une part de temps réel, ici le placement des soldats qui peuvent se faire tirer dessus en temps réel. Mais ceux de Valkyria Chronicles sont sympas à utiliser et cela fut agréablement surprenant. Un bémol cependant pour les informations tactiques qui pourraient être plus détaillées au moment de la composition des bataillons.

Scénario : scénario traditionnel de J-RPG mais ça me va. D'habitude je ne suis pas fan des jeux se passant à notre époque (ou presque) mais là j'ai bien aimé. Très bonne adaptation (libre) de la Seconde Guerre Mondiale qui retranscrit bien ce qu'il y a à retranscrire. Les personnages finissent par devenir attachants et c'est bien. Cest vrai qu'il y a beaucoup de cinématiques mais vu le ratio de temps entre la durée des cinématiques et le temps de jeu sur un chapitre je ne pense pas qu'il y ait à se plaindre. 5 grosses minutes réparties sur 3-4 cinématiques contre une bataille de 2-3 heures ça le fait, non ? Le seul truc qui me laisse sur ma faim et l'interaction avec la Fédération Atlantique dont je pensais qu'elle serait plus importante, surtout avec des personnages dont l'une des caractéristiques est "Imp Hater".

Musiques : sympa et dans l'ambiance. Là aussi c'est du classique pour un J-RPG.

Direction artistique : je suis scotché. Je suis fasciné par le fait que le jeu réussisse à rendre un visuel de (joli) dessin 2D quelque soit l'angle de vue bien que le jeu soit en 3D. En plus c'est très esthétique. D'habitude j'ai tendance à préférer le réalisme mais là je dis chapeau SEGA pour ce tour de force artistique.

Difficulté : elle est au poil. Un petit bémol cependant pour la bataille contre le boss final. Je veux bien que cette bataille là sot la plus dure, mais ce n'est pas une raison pour faire chuter fortement le taux de réussite au tir des lanciers et des tanks comme ça, surtout de près quand on vise bien. OK si ceci avait une justification scénaristique mais ce n'est pas le cas. Ici c'est juste pour rajouter gratuitement de la difficulté, chose à ne jamais faire pour le bien d'un jeu.

Prix & contenu : rien à redire, si ce n'est merci d'avoir inclu les DLCs. On en a très largement pour son argent. Le jeu serait plus cher que ce serait la même chose.
Was this review helpful? Yes No Funny Award