Akahiko
Bordeaux, Aquitaine, France
 
 
Bonjour messieurs (et mesdames), bienvenue sur mon profil Steam.

Avec moi vous trouverez avant tout une personne passionnée de la Seconde Guerre mondiale, d'astronomie et de psychologie. Mais ce n'est pas tout, vous pourrez également jouer et parler avec moi, que ce soit dans les commentaires de cette page ou bien en messages privés. J'accepte toutes demandes quel quel soient tant que, comme toujours vous m'en disiez la raison. Je peux également vous accepter si je vous connais. Au vu de ce profil, vous allez vous dire que je suis une personne qui partage l'idéologie nazie, détrompez-vous ! Je suis simplement admiratif au temps pris par les Allemands pour prendre l'Europe. Malheureusement je ne dévoilerais aucune information privée avec vous pour des raisons proprement personnelles. J'entends évidemment par informations privées mon nom, mon prénom, mon âge, adresse et tout ce genre de choses. J'exclus de ce champ mes goûts, je vais d'ailleurs vous les énumérer plus tard. Je suis sur Steam depuis 2016, cela va bientôt faire mes 2 ans de fidélité avec cette plateforme.

Allons bref, plus tard, j'aimerais rentrer dans l'armée de Terre, pour servir mon pays quitte à en mourir. J'ai actuellement trois "meilleurs" amis, je vais donc citer leurs pseudos, tout en gardant leurs anonymats. Le premier est "Tao le Borgne", cette personne est réellement une personne unique. La seconde est "Carlachat", celle-ci est géniale, amicale et drôle.. Parfois. La troisième et la dernière est "Élise", je n'ai juste pas de mot pour la décrire, un peu fofolle sur les bords mais... Une perle.

Mes styles de musique sont les musiques instrumentales, les musiques classiques et les chants militaires. (J'en aime bien d'autres, mais je ne serais pas les classer dans un style ou un autre). J'ai seulement une seule origine : L'origine Française. Je peux parler en Français et, parfois, en Anglais, même si celui-ci reste médiocre à souhait. Pour mes qualités... Je dirais que je suis tête en l'air, têtu et docile. (Oui, pour moi ce sont des qualités). Je ne fais aucune actualité en ce moment et il y a quelque chose à retenir de moi ; Je peux être gentil comme méchant, soyez justes disciplinés, mais surtout civilisés.
Si vous êtes arrivés là, ça veut dire que vous aimez lire, eh bien, ajoutez-moi et mettez dans la raison "Passion", et.. On pourra devenir amis ! Enfin bref, continuons. J'ai de majeurs défauts, je suis d'abord rebelle quand je trouve que ce qu'on me demande est abusif, je suis violent quand on me discrimine, énerve ou autres... Je vais, toutes-fois arrêter de parler de "moi" car je pense que vous en avez votre claque. Je vais donc citer ma citation préférée, et je vous laisserez là.

<<La Justice n'est pas injuste, elle est tout simplement incompétente.>>
Currently Offline
Last Online 2 hrs, 25 mins ago
Artwork Showcase
6 Juin 1944 - Jour J. (Court résumé).
Omaha Beach est l’un des deux secteurs de débarquement américains en Normandie. Longue de 5,9 kilomètres, cette plage se situe à 12 kilomètres à l’est d’Utah Beach. Elle se compose des localités de Vierville-sur-Mer à l’ouest, Saint-Laurent-sur-Mer au centre et les villages de Colleville-sur-Mer et Le-Grand-Hameau à l’est. Cette plage s’appelle à l’origine la Côte d’Or. Un plateau surplombe le rivage et quatre valleuses permettent de rejoindre l’intérieur des terres.

Le 16ème régiment de la 1ère division d’infanterie américaine et le 116ème régiment de la 29ème division d’infanterie américaine sont désignés pour attaquer cette plage, répartie en quatre grandes zones de débarquement. Ils sont nommés, de l’ouest vers l’est : « Charlie« , « Dog« , « Easy » et « Fox« . Selon le déroulement de l’attaque de la Pointe du Hoc programmé au même moment, ces unités peuvent être renforcées par les 2ème et 5ème bataillons de Rangers.

Ces formations militaires sont placées sous le commandement du général de division Leonard T. Gerow, commandant le 5ème corps d’armée américain, et du général Omar N. Bradley, commandant la 1ère armée américaine.

Toute la nuit précédant l’attaque amphibie des Américains sur Omaha, de nombreux bombardiers alliés larguent des centaines de tonnes de bombes sur les défenses de plage allemandes. Mais à Omaha, la précision des bombardements fait terriblement défaut : handicapés par un très fort brouillard et par les nuages, les bombardiers ouvrent les soutes remplies de bombes quelques secondes trop tôt ou trop tard. Le résultat est catastrophique pour les Alliés : les 13 000 bombes larguées manquent leurs objectifs et explosent à l’intérieur des terres, à quelques kilomètres des plages.

Les barges des vagues d’assaut se dirigent vers la plage. Photo : US National Archives
Au petit matin, une épaisse fumée due aux bombardements de la nuit masque la côte aux navires alliés. A l’aube, les tirs de l’artillerie navale dirigés vers le mur de l’Atlantique sont tout autant imprécis que les largages des avions bombardiers. Les Allemands sont éprouvés par ces bombardements, mais leurs pertes sont très faibles, autant en vies humaines qu’en matériel. De leur côté, les soldats américains voient la côte s’embraser et s’illuminer des mille feux pendant le bombardement naval, et ils pensent que les Allemands sont écrasés sous des tonnes de terre.

La première vague d’assaut débarque à 06h35 : 1450 soldats qui sont répartis dans 36 barges à fond plat. La mer est basse et elle découvre les pieux minés installés quelques mois auparavant. En revanche, les assaillants doivent parcourir 500 mètres à découvert avant de pouvoir se mettre à l’abri.

Les Allemands, se tenant prêt à défendre leurs positions, attendent le dernier moment pour ouvrir le feu afin de ne pas dévoiler immédiatement leurs emplacements. Aussitôt que les barges touchent la plage et que les soldats foulent le sol de France, une pluie d’obus et de balles de mitrailleuses s’abat sur eux. La première vague d’assaut est en un instant décimée : dans les premières cinq minutes de l’assaut, près de 90% de ses effectifs sont mis hors de combat. La grande majorité des officiers et des sous-officiers sont blessés ou tués et les survivants s’organisent comme ils le peuvent par petits groupes, le plus souvent par affinité ou par origine géographique : les boys du Texas se retrouvent entre Texans, etc…

Les Américains qui débarquent à Omaha reçoivent un appui inégal de la part des chars, à la différence des soldats à Utah ou sur les plages anglo-canadiennes. 112 blindés (chars Sherman amphibies Duplex Drive « DD », chars Sherman équipés de schnorchels et Sherman bulldozers) appartenant aux 741st et le 743rd Tank Battalions sont prévus de débarquer à 6h30 sur Omaha afin d’appuyer l’infanterie au plus près.

Le 6 juin à compter de 3 heures du matin, 64 chars Sherman DD doivent être mis à l’eau pour rejoindre ensuite la côte par leurs propres moyens. Les autres blindés sont prévus d’être débarqués directement sur la plage, conformément au plan d’assaut.

Les chars Duplex Drive amphibies appartenant au 741st Tank Battalion (TB) sont chargés d’appuyer le 16th Infantry Regiment (1st Infantry Division) face à Colleville-sur-Mer. Mais la mer est déchaînée et ces engins, conçus pour naviguer par temps calme, ne résistent pas à la très forte houle. Tous les chars de l’escadron C, soit 16 engins, coulent dans la Manche. 13 des 16 DD de l’escadron B coulent également : après que le premier des quatre DD à bord du chaland LCT(6)-600 ait coulé, l’Ensign Henry Sullivan prend la décision de transporter les trois autres chars de l’escadron B directement sur la plage. Pour le 741st TB, 5 chars amphibies, 6 chars équipés de schnorchels et 5 chars bulldozers parviennent à atteindre le rivage. Malheureusement, de nombreux équipages ont sombré avec leur engin.

Le 743rd Tank Battalion décide d’opérer autrement et de débarquer ses blindés directement sur les secteurs de plage Dog Green et Dog Red face à Vierville-sur-Mer, au risque de perdre ou d’endommager les navires de transport : les chalands de débarquement L.C.T. (Landing Craft Tank) abordent le rivage et parviennent à regagner le large sans trop d’encombres. 32 Sherman DD, 7 chars équipés de schnorchel et 3 Sherman bulldozers du 743rd TB parviennent ainsi à s’engager sur la plage.

Au total, 58 chars atteignent la terre ferme à Omaha Beach : dès 7 heures du matin, 14 d’entre eux sont déjà détruits ou abandonnés. Les autres sont bloqués sur la plage par le mur antichar ou patinent sur les galets. Manquant de puissance de feu, les fantassins sont incapables de réduire au silence les positions défensives allemandes. Les blindés du 741st TB attirent tout particulièrement les feux ennemis et seuls trois d’entre eux sont encore opérationnels à la fin de la journée.

Mais sur la plage, les 270 sapeurs qui doivent ouvrir, en 27 minutes, 16 passages pour permettre aux véhicules et notamment aux chars de traverser au plus vite les 500 mètres qui séparent la mer des positions allemandes, réalisent un travail désespéré. Ils détruisent les défenses de plages, utilisées par les soldats débarqués comme protection, afin d’ouvrir des passages qui ne servent pas dans l’immédiat. En restant sur la plage afin d’effectuer leur mission, ils restent à découvert et sont des cibles faciles pour les tireurs embusqués allemands. Au terme des 27 minutes établies par les officiers généraux de nombreuses semaines avant le Jour J, seul un passage est ouvert et une grande partie des sapeurs sont déjà tués ou blessés.

Les vagues de débarquement américaines se poursuivent et les tirs allemands restent extrêmement nourris. Ces derniers disposent de 17 points de défenses dont 8 points d’appuis infranchissables : murs antichars, champs de mines, nids de mitrailleuses, lance-flammes, abris pour mortiers, canons de divers calibres… De plus, les défenseurs allemands ne sont pas des éléments de la division d’infanterie comme prévu sur les plans. Cette dernière a été remplacée en mai 1944 par la redoutable 352ème division d’infanterie, de retour du front russe. Un message de la résistance française avait été envoyé avant le Jour J par pigeon voyageur à Londres, mais pas suffisamment tôt pour que les autorités le prennent en compte...
Favorite Group
 🦅 𝕮'𝔢𝔰𝔱 𝔭𝔞𝔯 𝔫𝔬𝔰 𝔞𝔠𝔱𝔦𝔬𝔫𝔰 𝔮𝔲𝔢 𝔫𝔬𝔲𝔰 𝔫𝔬𝔲𝔰 𝔡é𝔣𝔦𝔫𝔦𝔰𝔰𝔬𝔫𝔰🦅
906
Members
45
In-Game
309
Online
6
In Chat

Recent Activity

4,703 hrs on record
last played on Aug 21
34 hrs on record
last played on Aug 19
210 hrs on record
last played on Aug 3
Chro Jul 28 @ 8:25pm 
Aimer les nazis et admirer le génie militaire est totalement différent. Quand une armée comme celle de France en 1940 se fait coucher en 3 semaines , c'est impressionant.
[Uranium][TOZ]☠Kappys☠ Jul 25 @ 1:40pm 
J'crois que ce mec aime les NAZIS, sinon chique type
[Impact] Tao Le Borgne. Jul 21 @ 3:15pm 
Ce mec et un mec en or.
Intéressant
𝐑𝐲𝐥𝐞𝐡. Jun 3 @ 1:37am 
On est responsables de nos actes, c'est tout..
arkonanfr Apr 13 @ 3:44pm 
+rep une personne admirable ! :):sentry::csgoct: